Pourquoi mon chat vomit ses croquettes ?

pourquoi mon chat vomit ses croquettes
Sommaire

Si votre chat vomit ses croquettes, vous voudrez peut-être rechercher les causes des troubles gastriques, ainsi que la manière d’aider votre chat. Dans cet article, vous apprendrez ce qui peut causer ces régurgitations et comment les surmonter. À la fin de cet article, vous découvrirez également le rôle principal que joue l’alimentation dans la prévention de ces troubles digestifs.

Quelles sont les causes d’un chat qui vomit ses croquettes ?

Les vomissements d’aliments non digérés par le chat sont causés par une variété de facteurs, certains plus graves que d’autres.

Activité physique épuisante

De temps en temps, votre chat vomit les croquettes non transformées qui ont été à peine digérées après un effort physique important. C’est une partie naturelle de son corps qu’il ne peut pas à la fois faire beaucoup d’exercice intense et manger. Par la suite, il préférera vomir plutôt que de laisser des croquettes non digérées s’accumuler dans son corps.

Ce cas de vomissements de chat n’est pas grave et vous ne devriez pas vous en inquiéter.

Changements de température ou chaleur

Les chats, ainsi que d’autres animaux de compagnie, sont affectés par les changements saisonniers. De ce fait, ils délaissent parfois leurs croquettes et jeûnent pour s’acclimater aux changements climatiques.

C’est également vrai pendant la partie la plus chaude de la journée : l’objectif premier du chat est d’augmenter la température de son corps pour dissiper la chaleur, au lieu de digérer, ce qui nécessite beaucoup d’énergie. Dans ce cas, laissez votre chat jeûner, n’oubliez pas de garder de l’eau fraîche à proximité et offrez-lui une retraite fraîche.

Chat changement température
Un chat devant un ventilateur

Une maladie chronique

Lorsque le chat a une maladie chronique, comme une insuffisance rénale, une maladie du foie ou une maladie du pancréas, il peut avoir du mal à digérer correctement sa nourriture. Il peut alors jeter des croquettes afin d’expulser la nourriture et de stimuler son organisme et son système immunitaire afin de lutter contre la maladie.

De plus, le chat peut commencer à jeûner (ne pas manger pendant quelques jours) afin de consacrer ses ressources à combattre la maladie. Si l’état de santé général de votre chat vous inquiète pour l’un de ces problèmes et que les vomissements sont fréquents, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

À voir également  Pourquoi mon chat miaule dans sa litière ?

Un aliment qui n’est pas approprié à ses exigences biologiques ou naturelles.

Le vomissement de croquettes chez le chat est aussi un signe que son alimentation ne répond pas à ses besoins biologiques et naturels.

En fait, en raison de l’industrialisation de l’alimentation animale, il est courant de constater que les croquettes sont constituées d’ingrédients qui n’adhèrent pas à sa nature carnivore.

Ceux-ci sont spécifiquement mentionnés :

  • Légumes, tubercules, haricots et fruits : l’anatomie du chat n’est pas altérée malgré les siècles de domestication. Pour le démontrer, son intestin grêle est plus court que celui de l’homme d’un facteur trois, lisse et dépourvu d’haustration1. Cependant, un nombre important de croquettes sur le marché sont composées d’ingrédients dérivés de plantes que les chats ne peuvent tout simplement pas digérer, en raison de leur structure intestinale. Cependant, si ces ingrédients sont consommés de manière excessive au fil du temps, ils peuvent entraîner une irritation digestive chronique pouvant entraîner des troubles gastriques tels que des vomissements, ou dans les cas plus graves, des troubles gastriques pouvant entraîner la mort.
  • Certains sous-produits animaux sont importants pour l’alimentation de votre chat : carnivores par nature, ils ont donc un fort besoin en protéines et graisses animales. Contrairement aux humains, les chats n’ont pas besoin d’aliments « riches en fibres » pour faciliter leur passage dans les intestins ; c’est plutôt le contraire. Cependant, certains sous-produits animaux23 sont fréquents dans les aliments industriels pour chats, ce sont des déchets de notre industrie alimentaire humaine, ce sont notamment les têtes, les carcasses, les peaux, les queues, les pattes, les becs, les plumes… Cependant, ces ingrédients sont très irritants pour le chat. système digestif et peut provoquer des vomissements.
Chat qui vomit ses croquettes
Un chat devant une assiette

Comment aider votre chat qui vomit des croquettes ?

Pour aider efficacement votre chat qui vomit ses croquettes, il est indispensable de suivre trois étapes simples

1. Déterminer la cause des vomissements alimentaires

Ceci est crucial pour empêcher le chat de vomir à nouveau et empêcher ses vomissements de se produire en premier lieu. En fait, n’oubliez pas que les vomissements ne sont qu’un symptôme. Par conséquent, il est essentiel de déterminer d’abord la cause de ces vomissements.

À voir également  Chat qui boude : que faire ?

S’il est gardé seul et soumis à beaucoup d’efforts ou de chaleur, ne le forcez pas à manger. Il comprendra comment se contrôler et il retournera à la nourriture quand il aura faim. Si vous pensez que votre animal a un problème médical plus grave, vous devriez consulter son vétérinaire.

2. Forcez votre chat à jeûner

Le jeûne a un effet positif sur le système digestif du chat, car il permet à son corps de récupérer et de se concentrer sur l’élimination de la substance qui lui cause des problèmes dans son système digestif.

C’est pourquoi il est primordial de faire jeûner votre compagnon au maximum (ne lui donnez rien à manger pendant 24h, pensez à garder de l’eau fraîche à portée de main pour éviter la déshydratation).

Si les vomissements ne disparaissent pas après 24 heures, votre vétérinaire doit être consulté. Cela peut être un problème plus grave.

3. Donnez-lui des aliments spécialement conçus pour ses besoins initiaux.

Ceci est d’une importance primordiale afin d’empêcher le chat de vomir et d’éviter de futurs événements, des problèmes digestifs ou des problèmes médicaux encore plus graves.

Une alimentation adaptée aux besoins originels du chat est celle qui répond à ces 5 critères :

  • Nourriture de volaille qui manque de légumes, de tubercules, de haricots ou de fruits. Maintenant, vous comprenez les effets négatifs sur le système digestif de votre chat. En plus de vomir de la nourriture, ils peuvent entraîner des problèmes de santé plus graves, notamment une pancréatite aiguë, des problèmes de foie ou même une inflammation de la peau. De plus, certaines des plantes susmentionnées (pomme de terre4, raisin5, ail et oignon6) sont considérées comme toxiques par le Centre Antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire ! Interdire à ces ingrédients de faire partie de son plat, qu’il s’agisse de pommes de terre, de patates douces, de haricots, de petits pois, de tomates, de courgettes ou de tout autre aliment similaire.
  • Croquettes avec des protéines de haute qualité et des huiles d’origine animale. Vous comprenez maintenant que votre chat, en tant que carnivore, a besoin de protéines et de graisses de haute qualité. Outre les sous-produits animaux, considérez également d’où proviennent ces protéines et graisses. En effet, la législation en matière d’alimentation animale industrielle varie d’un pays à l’autre, et en Amérique du Nord, par exemple, il est courant (et parfaitement légal) d’utiliser de la viande blanchie qui a été recyclée en aliments pour chats… C’est pourquoi les aliments pour chats provenant de pays ayant un une loi forte, comme la France, est également bénéfique, ainsi que celle qui contient des protéines animales issues d’abattoirs agréés pour la consommation humaine.
  • Les croquettes contiennent au maximum 33% de glucides (soit ⅓ de la composition totale de l’aliment). Bien que les glucides ne provoquent pas directement le vomissement des aliments, limiter leur niveau est crucial pour maintenir la santé de votre chat tout au long de sa vie. Les glucides dérivés des céréales (riz, maïs, etc.) sont digestibles par les chats et les chiens à environ 99 %89, et ils deviennent problématiques lorsque leur concentration dépasse 13 % de la composition totale. D’autres problèmes de santé associés aux glucides comprennent l’obésité, le diabète ou les infections chroniques des voies urinaires10.
  • Une croquette cuite à basse température. Avez-vous compris que certains composants, lorsqu’ils sont cuits à haute température, libèrent dans le plat final des acrylamides11 (cancérigènes) et des Advanced Glycated End Products12 (AGEs, toxiques pour les reins des chats) ? Soyez vigilant sur le mode de cuisson des croquettes pour chat et privilégiez celles qui sont cuites à basse température.
  • Un échantillon de croquettes qui a été exposé à des OGM, des toxines et des métaux lourds dans un laboratoire. Malheureusement, on a encore tendance à retrouver trop de ces composants nocifs dans les aliments pour chats… Rien que pour les métaux lourds (qui, notamment, causent des problèmes dermatologiques chez les chats), des études récentes1314 ont démontré que 24 % des aliments pour chiens et l’ensemble des les aliments pour chats analysés dans l’étude contenaient des concentrations totales d’arsenic qui dépassaient la limite légale fixée par la directive 2002/32/CE. Au cours des 2 années 2011 et 2012, une des structures de recherche a envoyé 7 notifications au RASFF15 sur ce sujet. Choisissez donc des croquettes dont les fabricants signalent la présence de ces éléments en toute transparence.
À voir également  Comment nettoyer un matelas avec du pipi de chat ?
Articles similaires
Dans la même catégorie
Nos derniers articles
Publicités
Retour en haut